Contenu

Début de campagne 2021 Canne à sucre

La campagne s’annonce bien en dessous de la moyenne décennale, conséquence notamment de la sécheresse qui a sévi sur l’ensemble du département de mai à décembre 2020, et qui a perduré jusqu’au mois de mars 2021.
Le cumul des pluies est resté en-dessous des normales saisonnières presque sur toute la période.
Il y a eu un impact sur la repousse de la canne à sucre après la récolte 2020 et sur les replantations.

USINE DU GOL
A ce jour, même si les précipitations sont restées régulières notamment dans le Sud et dans l’Ouest, elles sont restées insuffisantes pour le bon développement de la canne.
Pour rappel, le tonnage réalisé en 2020 sur les bassins approvisionnant l’usine du Gol (centre de Tamarins à Langevin-Baril) est de 743 117 tonnes.
Les estimations pour la production de 2021 sont de 800 000 tonnes.
La richesse est en baisse à 11.94 contre 12.43 de moyenne décennale.

USINE DE BOIS-ROUGE
A ce jour le secteur reste très arrosé ce qui est favorable pour la croissance des cannes du milieu et de la fin de campagne.
Les planteurs de canne sur certaines zones, avec l’arrivée des pluies au début du mois de mars 2021, ont eu du mal à maitriser l’enherbement surtout avec la disparition de molécules des herbicides.

Pour rappel, le tonnage réalisé en 2020 sur les bassins approvisionnant l’usine de Bois Rouge (Ravine Glissante à Grand Pourpier) est de 782 965 tonnes.
Les estimations pour la production 2021 sont de 830 000 tonnes.
La richesse est en baisse à 12.23 contre 12.50 de moyenne décennale.

Soit des estimations à ce jour d’une campagne de 1 630 000 tonnes, nettement en dessous de la moyenne décennale (+ de 1 800 000 t)