Contenu

Alimentation

La restauration collective réunionnaise et la mise en oeuvre de la loi EGAlim

La loi EGAlim du 30 octobre 2018 fixe de nouvelles obligations réglementaires en matière de qualité des approvisionnements de la restauration collective. Dans ce contexte, la DAAF de La Réunion a lancé une enquête auprès des acteurs de la restauration collective afin de faire un point T0 avant l’entrée en vigueur de ces mesures le 1er janvier 2022.

Les résultats de cette enquête et leur analyse sont à retrouver dans la publication suivante :

Résultats_enquête_Restauration-Collective_La_Réunion_2021 (format pdf - 1.6 Mo - 25/10/2021)

Observatoire de la restauration collective : les produits consommés à La Réunion

Cette session consacrée à l’agroalimentaire a constaté l’enjeu des produits locaux dans la commande publique.

Producteurs, industriels, collectivités locales et État ont retenu le principe d’un observatoire destiné à mesurer l’accroissement de la part de la production locale dans la restauration collective de l’île.

L’enquête mise en oeuvre depuis cette date, en partenariat avec l’ARIBEV-ARIV et la FRCA, portait sur l’année civile 2013. Elle est sans équivalent au niveau national. Elle a permis de caractériser le marché de la restauration collective réunionnais, d’analyser les produits consommés en fonction de leur origine.

 

Restauration Collective N°94 au format pdf (format pdf - 1.9 Mo - 27/09/2016)

Les comportements alimentaires des Réunionnais.

Les ménages réunionnais consacrent 18% de leur budget à l’achat de produits alimentaires.

Ces achats sont réalisés à 79% en grandes surfaces. Les marchés restent attractifs pour les fruits et légumes. L’alimentation est marquée par un excès de consommation de riz et d’huile et un déficit en fruits et légumes, notamment pour les ménages les plus modestes.

Ces comportements induisent un risque d’obésité et de diabète.