RA 2020 - Féminisation des exploitations agricoles de La Réunion

En 2020, 1 186 femmes - soit moins d’un chef d’exploitations sur cinq - assument la responsabilité d’une exploitation agricole contre 1 269 en 2010. Par contre, le taux de féminisation des chefs d’exploitation progresse de 2 points en 10 ans passant de 16 % en 2010 à 18 % en 2020. L’âge moyen des agricultrices progresse moins vite que celui des hommes. Le taux de féminisation est plus important dans les exploitations d’élevage. Par contre, le nombre de cheffes d’exploitations cannières ne se maintient à 390 comme en 2010 que du fait de la progression du taux de féminisation.
Les cheffes d’exploitations sont plus présentes dans les petites structures avec une progression du taux de féminisation de 4 points entre 2010 et 2020. Il apparaît utile de préciser que les femmes représentent un quart de l’ensemble des installations des chefs d’exploitations après 2010 (462 sur 1 823). Plus souvent diplômées de l’enseignement supérieure, elles s’installent plus tardivement.