Contenu

Sécheresse 2020

jpg - 48 ko

Une importante sécheresse a affecté l’agriculture de La Réunion entre avril 2020 et décembre 2020.
La saisine de l’Etat par le président de la chambre d’agriculture le 13 janvier 2021 a conduit le préfet à nommer le 20 janvier 2021 une mission d’enquête et à promulguer ce même jour un arrêté préfectoral instaurant un Comité Départementale d’Expertise (CDE) destiné à valider la demande de mobilisation du fonds de secours pour les exploitants agricoles.
Les enquêtes de la DAAF et de la chambre d’agriculture se sont toutes déroulées fin janvier, début février, sur le terrain. La mission d’enquête s’est réunie le 26 janvier et a rédigé un rapport s’appuyant sur les constatations faites sur le terrain et sur l’expertise des équipes de la DAAF, de la chambre d’agriculture et des professionnels agricoles (FRCA, ARP, organisations de producteurs …). Ce rapport a ensuite été présenté au CDE le 11 février qui demande la mobilisation du fonds de secours pour l’ensemble du territoire de La Réunion avec les constatations suivantes :

  • - Une estimation de 1 330 exploitations ayant subi des dégâts dont 500 canniers ;
  • - Des pertes de récolte hors canne estimées à 13,2 millions d’euros ;
  • - Des pertes de récoltes en canne pour les exploitations éligibles (ayant plus de 25 % de perte et * 13 % de leur chiffre d’affaire en moins) estimées à 8 millions d’euros indemnisables ;
  • - Un montant d’indemnisation par le fonds de secours pour des pertes de récolte estimé à près de 4 millions d’euros hors dossiers canne et à 2,4 millions d’euros pour la canne.
    Le préfet a porté cette demande auprès du ministre des Outre-mer le 26 février. Une fois la validation du dossier par ce dernier, le préfet de La Réunion sera amené à prendre un arrêté préfectoral de calamité agricole et les agriculteurs seront appelés à déposer leurs dossiers d’indemnisation.