Contenu

Près de 3 millions d’euros pour indemniser la sécheresse 2020

La sécheresse qui a sévi à La Réunion d’avril à décembre 2020 a été reconnue calamité agricole par arrêté préfectoral du 30 mars 2021, sur 21 communes de l’île. Les communes de Petite-Ile, Saint-Joseph et Saint-Philippe n’ont pas été retenues.
L’agriculture réunionnaise a subi des dégâts importants pour la canne à sucre, les prairies et les cultures maraîchères principalement. Le montant des pertes a été estimé par la mission d’enquête nommée à cet effet à 34 M€ correspondant à 5.6 M€ d’indemnisations prévisionnelles dans le cadre du Fonds de Secours de l’outre-mer.
Les agriculteurs sinistrés avaient jusqu’au 15 mai 2021 pour déposer leur dossier de demande d’indemnisation à la DAAF. Au total, ce sont 591 dossiers qui ont été déposés, instruits et envoyés fin août au ministère des outre-mer, chargé du paiement. La phase de contrôle de terrain, portant sur 5 % des demandes, n’a pas révélé d’anomalie particulière.
Un Comité Interministériel composé de représentants des ministères chargés de l’outre-mer, du budget et de l’agriculture s’est tenu le 15 septembre 2021 et a validé les dossiers proposés à l’indemnisation par la DAAF après instruction.
Ainsi ce sont 547 dossiers qui ont pu être indemnisés au mois d’octobre pour 2 945 391 €. Les recours seront examinés en début d’année 2022. 43 dossiers se sont avérés inéligibles (pertes inférieures à 13 % du chiffres d’affaires de l’exploitation ou exploitation « non à jour » des cotisations sociales et fiscales).