Contenu

Spécificités de l’organisation de la session d’examen 2021

Dans le contexte sanitaire spécifique de La Réunion lié au COVID-19 et compte tenu des dispositions mise en œuvre par la préfecture (septaine obligatoire – motifs impérieux pour se déplacer), la DAAF de La Réunion, en concertation avec la DAAF de Mayotte et la DGER, a pris la décision de ne pas faire déplacer les membres de jury entre la Métropole et La Réunion, ainsi qu’entre La Réunion et Mayotte.
Dans cette organisation inédite, la DAAF de La Réunion s’est portée garante du respect des conditions réglementaires, du bon déroulement des épreuves et de l’équité de traitement entre les candidats.

-  Les épreuves orales des BTSA se sont déroulées en distanciel avec des jurys EA ;
-  Les épreuves pratiques du BTSA se sont déroulées en présentiel avec des acteurs locaux EN ou EA ;
-  Pour Mayotte, l’organisation a été mise en place en concertation avec la DAAF-SFD de Mayotte et la direction de l’EPN de Coconi. Les postes d’évaluation (PEV) pour les épreuves de face à face ont été pourvus par des formateurs locaux de l’EA pour certaines disciplines et de l’Education Nationale (sollicitation du rectorat de Mayotte pour l’option SAPVER du CAPa et du BAC PRO SAPAT) ;
-  Les épreuves orales du bac techno (A2 et le grand oral) ont été organisées, en distanciel avec des examinateurs de métropole car un seul établissement dispense ce diplôme à La Réunion.

Des enseignements utiles pour les sessions ultérieures pourront être tirés de cette session d’examen 2021 :
-  La mobilisation de ressources locales pour la constitution des postes d’évaluation a été optimisée et un partenariat fructueux avec l’éducation nationale a pu être établi.

-  Le recours à la visio pour l’organisation d’épreuves en distanciel pourrait être envisagé dans un contexte hors covid-19, sous réserve d’une attention particulière portée notamment à l’anticipation et la coordination du rôle de tous les acteurs impliqués ainsi qu’aux conditions matérielles de déroulement des épreuves.