Contenu

Vanille

Présentation générale : productions, superficies, marchés, cadre structurel...

La vanille est une plante grimpante de la famille des orchidacées. Elle pousse sous un climat chaud et humide. La propagation du vanillier se fait par bouturage. La fécondation des fleurs est faite manuellement. Le fruit est récolté vert, inodore et sans goût, 7 à 9 mois après la fécondation. Les plants ont une durée de vie de 10 à 15 ans.

L’odeur du fruit du vanillier se développe sous l’influence d’une fermentation qui transforme les fruits verts inodores en gousses brunes et parfumées. Les 4 principales étapes de la transformation sont :

  • l’échaudage des fruits,
  • l’étuvage dans des caissons de bois,
  • le séchage,
  • le stockage dans des malles en bois durant 8 mois.

En 2014, les plantations de vanille couvraient une surface d’environ 250 ha (soit 0,4 % de la SAU cultivée sur le département). Ces cultures se situent sur les côtes est et sud-est de l’île entre les communes de Sainte-Suzanne et Saint-Joseph.
La production totale de vanille verte est de 20 tonnes de vanille verte ce qui représente 4 tonnes de vanille noire avec environ 150 producteurs.
Environ la moitié de la production est réalisée par la coopérative PROVANILLE.
L’autre moitié est produite par des producteurs/transformateurs privés.

 

Organisation et acteurs de la filière

La filière vanille est organisée autour de deux principales structures :

  1. la SCA Provanille, coopérative qui regroupe 92 producteurs, collecte la vanille verte et la transforme. Elle assure également l’encadrement technique de ses adhérents.
  2. La Vanilleraie qui est un opérateur privé regroupant une trentaine de producteur auxquels elle apporte un soutien technique.

Les autres acteurs sont pour la plupart indépendants ou regroupés sous forme d’association comme l’Association Réunionnaise Biologique de la REgion Sud (arbres).

 

Diagnostic et enjeux

La filière de la vanille réunionnaise fait face à un manque de matière première.
Ce qui ne permet plus de répondre à la demande qui est en constante augmentation.
L’enjeu principal pour les professionnels réside donc dans l’augmentation de la production de vanille verte de façon urgente au regard des temps de culture (minimum : 3 ans après plantation avant d’obtenir des gousses) et de transformation (plusieurs mois) jusqu’à 2 ans).

La production de vanille de la Réunion connaît sur le marché local, une forte concurrence de la production essentiellement malgache (les quantités de vanille noire importée représentent environ 10 tonnes). L’appellation historique (1964) "Vanille Bourbon" ne permet pas de se démarque des productions comorienne et malgache qui ne répondent pas aux mêmes critères de qualité que la production réunionnaise. Pour reconnaître la qualité de ses produits face à la concurrence internationale, la filière vanille réunionnaise s’est engagée dans une démarche de labellisation IGP de sa production.

Objectifs de développement

3 actions prioritaires :

  • Mise en place de nouvelles surfaces de culture (ombrière, sous-bois, et plein champs, et accompagnement des producteurs,
  • Produire des boutures de manière organisée avec des variétés adaptées,
  • Mener à terme la démarche IGP, la faire vivre, développer les certifications en BIO.