Contenu

Promotion de l’emploi agricole salarié

À la veille de la campagne sucrière qui mobilisera durant 6 mois de juillet à décembre, à elle seule, plus de 3 000 salariés agricoles, le préfet de La Réunion et ses services de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) et de la direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE), la chambre d’agriculture, pôle emploi, la caisse générale de sécurité sociale (CGSS-URSSAF), la caisse d’allocation familiale (CAF) et le groupement d’employeur « RUN Réunion » se sont mobilisés pour faire connaître les dispositifs d’accompagnement financiers dont peuvent bénéficier les travailleurs saisonniers.

Afin de faire un point global de situation sur la question de l’emploi agricole salarié à La Réunion et évoquer les différentes actions menées et les dispositifs d’accompagnement disponibles, une conférence de presse aura lieu le jeudi 20 Juin 2019 à 14h30 en Salle Mahé à la préfecture.

Les métiers de coupeurs de canne et plus généralement de salariés agricoles sont souvent perçus comme peu attractifs. De ce fait, le manque de main d’œuvre correspondant à ces emplois constitue un véritable frein au développement du secteur agricole.

Dans ce contexte, les filières professionnelles agricoles, en premier lieu la filière canne à sucre mais aussi les filières de diversification animales et surtout végétales, sont contraintes de s’adapter et doivent mettre en place des solutions alternatives, comme la mécanisation des récoltes.

Pourtant, des solutions existent pour développer un emploi agricole pérenne en permettant de cumuler les minimas sociaux avec les salaires de saisonniers agricoles. De plus, de nouveaux dispositifs se sont adaptés ou voient le jour, à l’exemple du dispositif parcours emploi compétences (PEC) ou des emplois francs.