Contenu

Projet DEFI

D.E.F.I. pour "Développement de l’Élevage et des Filières des Interprofessions" est porté par les professionnels de l’élevage via l’ARIBEV (Association réunionnaise interprofessionnelles pour le bétail et la viande) et l’ARIV (Association réunionnaise interprofessionnelle de la volaille), avec le soutien de l’État et de l’Union Européenne.

Le projet a également vu le jour grâce à l’adhésion de tous les acteurs qui agissent au sein des filières Viande et Lait, mais aussi et surtout grâce à une forte implication de l’ensemble des membres de la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD), partenaires du développement des filières animales locales depuis plus de 30 ans.

Le projet D.E.F.I. court sur une période de 10 ans et est entré dans sa phase opérationnelle le 24 janvier 2011, avec comme objectifs :

  • apporter du pouvoir d’achat aux Réunionnais grâce à une baisse des prix pérenne sur une liste étendue de produits locaux (près d’une centaine) ;
  • inciter à la préférence régionale dans l’acte d’achat pour stimuler la production locale, développer les filières et accroître les emplois ;
  • limiter la dépendance des importations et renforcer l’autonomie alimentaire de l’île :
  • Développer le partenariat des filières locales avec le marché des collectivités du CHR et des boucheries traditionnelles en leur proposant des produits à des tarifs D.E.F.I. spécifiques

Une enveloppe annuelle de 4,5 M€ est consentie par l’État et l’Union Européenne pour les trois premières années du projet. Un bilan intermédiaire sera fait au terme de cette période. L’ensemble des partenaires interprofessionnels de D.E.F.I. notamment les industriels locaux ont également convenu d’importants efforts, de quelque 7 MF€ sur deux ans.

De tels investissements servent à mettre en œuvre plusieurs points d’ancrage du projet D.E.F.I. : à rendre effectif une baisse pérenne des prix sur une liste de près de 100 produits locaux, à favoriser leur commercialisation grâce à d’importants dispositifs de communication, à participer activement à l’installation de nouveaux éleveurs, à moderniser les outils de production et d’industrialisation des différentes filières.