Contenu

Préambule

Face à la crise que traverse l’économie française du fait de la pandémie de COVID-19, le gouvernement a décidé de mettre en place un plan de relance de l’économie, le plan France Relance.

La philosophie de ce plan est de soutenir les domaines les plus porteurs car répondant à l’urgence écologique et climatique, mais également à la volonté d’indépendance -à laquelle on peut rattacher la souveraineté alimentaire - de compétitivité et attractivité.

France Relance comporte une enveloppe de 1,2 milliards d’euros dédiée à la transition agricole, à l’alimentation et à la forêt.

Le communiqué de presse du ministère de l’agriculture et de l’alimentation présente les trois priorités du plan :

  • Priorité 1 : reconquérir la souveraineté alimentaire de la France ;
  • Priorité 2 : mettre l’accélération de la transition agro-écologique au service d’une alimentation saine, durable et locale pour tous les Français ;
  • Priorité 3 : adapter l’agriculture et la forêt française au changement climatique

Le document Plan de relance – Transition agricole, alimentation et forêt entre dans le détail de ces trois priorités, les explicite et les traduit en mesures.

Il est complété par le diaporama de la Direction Générale de la Performance économique et environnementale des Entreprises, intitulé « Présentation des mesures du plan de relance gouvernemental, volet transition agricole, alimentation et forêt », où les priorités du plan sont déclinées en 5 thématiques, chacune d’entre elles faisant l’objet de 1 à 6 mesures. Ce diaporama n’est pas exhaustif puisqu’il ne détaille pas les 6 mesures relevant d’autres directions du ministère de l’agriculture et de l’alimentation, et les 11 autres mesures interministérielles.

Les outre-mer, et La Réunion en particulier ont toute leur place à prendre dans ce plan, en ligne avec leur poids respectif dans l’économie française. Selon le ministère des outre-mer, au moins 1,5 milliards d’euros, tous secteurs économiques confondus, devraient bénéficier directement aux outre-mer.

Liens : Déclinaison du plan de relance en outre-mer – Ministère des Outre-mer

Et diaporama présenté lors du conseil d’administration de l’ODEADOM, le 24 novembre 2020 :
Application aux outre-mer et adaptations des dispositifs mis en œuvre par France Agrimer et autres mesures

Mais il importe de répondre présent de la manière la plus efficace possible, sans perdre de temps. Le plan de relance comporte de nombreuses actions et mobilise des outils permettant d’accompagner les acteurs économiques dans leurs projets d’investissements.

La DAAF de La Réunion se met au service des acteurs agricoles et forestiers réunionnais, pour les aider à identifier les mesures qui porraient les concerner dans le plan de soutien que propose France Relance, et dans les procédures à mettre en œuvre pour candidater.

Les appels à projets concernant l’agriculture, l’alimentation et la forêt du plan de relance sont consultables sur le site Internet de la DAAF dans la rubrique appels à projets du plan de relance.

Avertissement : certains documents sont dans des versions provisoires de travail et tous les points d’arbitrage n’ont pas été rendus à ce jour.
Le site sera actualisé régulièrement.

 

Figure sur les enveloppes budgétaires nationales du plan de relance
Figure sur les enveloppes budgétaires nationales du plan de relance