Contenu

Filières animales

Filière bovine

A la suite de l’expertise réalisée au début de l’année 2008 par l’inspection générale du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche sur les difficultés rencontrées par la filière laitière à La Réunion, une nouvelle mission associant l’AFSSA (1), le CIRAD (2) et l’Institut de l’Elevage s’est rendue à La Réunion en janvier 2009. Le Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, vient de transmettre au Préfet de La Réunion, Pierre-Henry MACCIONI, le rapport des trois experts. Ce rapport, qui complète le précédent, a été immédiatement adressé par le Préfet aux membres du groupe sanitaire du comité stratégique de la filière lait.

Parmi d’autres éléments, les experts ont relevé des taux de mortalité élevés chez les veaux et les animaux adultes. La mortalité moyenne chez les adultes a été 2 à 4 fois supérieure à ce qui est observé en métropole, mais il y a à La Réunion de fortes disparités selon les élevages. Les experts, après avoir passé en revue les différentes causes possibles, estiment qu’ils ne peuvent actuellement déterminer la part respective des facteurs infectieux et des conditions d’élevage dans l’origine de ces mortalités. Ils recommandent la réalisation d’une enquête pour identifier les raisons pour lesquelles la mortalité est plus élevée dans certains élevages que dans d’autres. Cette enquête, financée par l’Etat, vient d’être confiée au Groupement de défense sanitaire du bétail de La Réunion (GDSBR) avec l’appui méthodologique du CIRAD. Les résultats seront disponibles en septembre.

Les experts renouvellent la recommandation de la mise en cohérence des conseils prodigués aux éleveurs par les différents intervenants techniques, action prioritaire menée désormais sous le pilotage du comité stratégique de la filière lait. Les experts mettent en particulier en avant l’importance de l’attention qui doit être apportée à la composition de la ration et aux transitions alimentaires. Il est en effet souligné que la productivité laitière par vache a augmenté de manière uniforme depuis 10 ans et que ceci a été concomitant d’une augmentation de la part de concentrés distribués aux animaux au détriment du fourrage. Or une ration composée essentiellement de concentrés peut donner de bons résultats économiques, mais entraîne aussi une situation à risque qui, si elle n’est pas correctement gérée, peut aboutir à une fragilisation zootechnique et sanitaire des animaux.

Les experts émettent également des recommandations, comme cela leur était demandé, sur la gestion de la fièvre catarrhale ovine (surveillance, gestion des effluents, désinsectisation) et sur la diffusion de la génétique au sein de la filière laitière (application d’une charte).

Le Préfet de la Réunion a demandé au comité stratégique de pilotage de la filière lait de mettre en oeuvre dès que possible les recommandations des experts.

(1) AFSSA : agence française de sécurité sanitaire des aliments

(2) CIRAD : centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement