Contenu

Fret

Exportation de végétaux

- Exportation de végétaux vers un pays tiers ou un DOM : Cf Certification phytosanitaire à l’exportation
demande de certificat & conditions additionnelles

- Végétaux de La Réunion introduits en métropole

Certification phytosanitaire à l’exportation


Les végétaux destinés à être exportés vers l’étranger (pays tiers à l’Union Européenne) ou vers un autre département d’outre-mer doivent être accompagnés d’un certificat phytosanitaire (CPO) établi par l’autorité compétente sur place (service en charge de la protection des végétaux, Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de La Réunion) conformément aux éventuelles conditions phytosanitaires additionnelles requises par le pays de destination.


conditions phytosanitaires additionnelles

Des conditions phytosanitaires particulières requises pour exporter des végétaux sont éventuellement définies par le pays ou le territoire de destination.

Ces conditions sont garanties par le certificat phytosanitaire (CPO) établi par un inspecteur du service de protection des végétaux du pays d’origine à partir des exigences particulières du pays de destination.

Pour connaître les éventuelles conditions phytosanitaires additionnelles requises par le pays de destination et qui doivent être respectées dans le CPO, 4 solutions :

  • 2. consulter directement les autorités phytosanitaires compétentes du pays de destination, y compris via leur site web.
  • 3. consulter la base de données nationale « EXPADON » (obtenir au préalable un identifiant) qui recense nombre de conditions additionnelles requises dans différents pays (démarches internet MAAF).
  • 4. consulter le client à destination
    Il est le plus à même de se renseigner sur place auprès des autorités en charge du contrôle phytosanitaire.

demande de certificat

Adressez votre demande ainsi que le modèle de certificat renseignés au service en charge de la protection des végétaux :

Préciser au besoin le site de la DAAF auquel s’adresse votre demande : Le Port / Gillot / St Pierre.
et le site de stockage de la marchandise s’il ne figure pas dans le certificat.

Végétaux de La Réunion introduits en métropole


A ce jour (octobre 2014), l’introduction de végétaux de La Réunion vers la métropole n’est soumise ni à contrôle à destination en poste frontalier (PEC), ni à certification phytosanitaire (CPO).
Aucune formalité n’est donc requise (ni CPO, ni déclaration ni contrôle en PEC).

Néanmoins, il est fortement recommandé que lesdits végétaux soient en bonne santé, qu’ils ne présentent aucun symptôme de maladie ou de signe de présence de ravageurs (insectes) et ils doivent être débarrassés de toute trace de terre.